Risques psychosociaux

Les risques psychosociaux peuvent avoir des conséquences sur la santé des salariés.

Les risques psychosociaux (RPS) ou troubles psychosociaux regroupent :

  • le stress au travail (surcharge de travail, manque de moyens, manque d’autonomie…),
  • les violences internes à l'entreprise (harcèlement moral et sexuel, conflits…),
  • les violences externes à l’entreprise (insultes, menaces, agressions…),
  • les conduites addictives.

Les RPS peuvent avoir des conséquences sur la santé des salariés, notamment en matière de maladies cardio-vasculaires, d’affections psychiques, d’épuisement professionnel (burn-out), d’actes suicidaires, mais aussi sur la qualité du travail et l’efficacité (baisse de motivation, absentéisme, perte de compétences, …)

Tous vos salariés, quel que soit leur positionnement hiérarchique, peuvent être exposés à des RPS. Ce sont des risques qui peuvent être induits par l’activité elle-même ou générés par l’organisation et les relations de travail.

Pourquoi agir contre les RPS dans votre entreprise ?

Une obligation générale de sécurité incombe à l’employeur (article L. 4121-1 du Code du travail). Il lui revient d’évaluer les risques, y compris psychosociaux, et de prendre les mesures nécessaires pour assurer la sécurité et protéger la santé physique et mentale de ses salariés.

Prévenir les risques psychosociaux, c'est agir au bénéfice commun des salariés et de l'entreprise en agissant sur les conditions de travail, le fonctionnement de l'établissement, dans le respect des principes de responsabilité sociale et économique.

Comment mener une démarche de prévention des RPS ?

Afin d’assurer la sécurité et protéger la santé physique et mentale des travailleurs, y compris les travailleurs temporaires, l’employeur ou le chef d’établissement doit donc :

  • éviter de mettre en place une organisation de l'activité qui aurait des conséquences néfastes sur la santé des travailleurs,
  • évaluer les risques psychosociaux dans chaque unité de travail,
  • transcrire et mettre à jour dans un document unique les résultats de l'évaluation des risques pour la sécurité et la santé des travailleurs. Un plan d’action doit être établi et mis en œuvre,
  • garantir qu’aucun salarié ne subit les agissements soit de harcèlement sexuel, soit de harcèlement moral,
  • mettre en place des actions de prévention des risques professionnels, par une organisation et des moyens adaptés à la préservation de la santé et de la sécurité de son personnel, des actions d'information et de formation. Il doit veiller à tenir compte du changement des circonstances et à améliorer les situations existantes.

Les contrôleurs de sécurité et ingénieurs-conseils de la Carsat Normandie peuvent vous conseiller pour prévenir les RPS dans votre entreprise.

  • facebook
  • twitter
  • linkedin
  • email