Les aides financières

Les aides temporaires ont pour objectif d'accompagner les retraités confrontés à des situations de rupture telle que :

    le retour à domicile après hospitalisation,
    le veuvage,
    le placement du conjoint ou de la conjointe en établissement.


Il s'agit d'aides de courte durée, 3 mois maximum qui vont permettre au retraité de se rétablir plus rapidement à l'aide de prestations versées.

Quelles sont les conditions à remplir ?

  • être confronté à une situation de rupture
  • avoir au moins 55 ans et avoir des ressources inférieures au plafond retenu par la Carsat (1424 € par mois pour une personne seule et 2136€ pour un couple).
  • être titulaire d'une retraite du régime général de la Sécurité sociale à titre principal (avoir exercé, ou votre conjoint si vous percevez une retraite de réversion, votre activité professionnelle la plus longue dans ce régime)
  • résider en Normandie
  • être classé en GIR 5 ou 6* et répondre aux critères d'éligibilité définis par la Carsat.

* Il s'agit de personnes relativement autonomes mais nécessitant un soutien du fait de leur âge, de leur état de santé, de leurs ressources et de leurs conditions de vie

Quel est le montant de l'aide ?

Le montant de l'aide varie selon la situation :

  • Retour à domicile après hospitalisation : 1800 € maximum
  • Pour le veuvage ou le placement de conjoint (e) en établissement : 900 € maximum

Quelles sont les prestations prises en charge ?

La participation financière de la Carsat Normandie intervient pour un ensemble de solutions et de prestations utiles à votre bien-être dans des domaines très variés.

 

Quelques exemples :

  • Pour sortir de chez vous : accompagnement aux transports
  • Pour vous aider chez vous : aide ménagère à domicile, aide à la gestion administrative
  • Pour votre sécurité : installation de la téléassistance, abonnement à la téléassistance

Comment faire pour en bénéficier ?

  • Pour l'aide au retour à domicile après hospitalisation, la demande doit être faite par l'Assistante sociale hospitalière auprès du service social de la Carsat, avant la sortie de l'hôpital, à l'aide d'un imprimé spécifique ARDH.
  • En cas de veuvage ou de placement du conjoint ou de la conjointe en établissement, la demande doit être réalisée par le service social de la Carsat, sur signalement d'autres acteurs de terrain (service social hospitalier, conseillers retraite, service social des conseils généraux etc.) dans un délai de 6 mois suivant la situation de rupture.
fleche-haut
Partager :
  • email
  • facebook
  • twitter